English  Deutsch  Espagne

Suivez-nous sur :

Recherche Vidéo : 
Ardèche Plein Sud
 
Sources et Volcans d'Ardèche
 
Ardèche Plein Coeur
 
Ardèche Verte
Newsletter
S'abonner à notre newsletter :
Hébergement
Sports et Loisirs
Visites
Grands événements
Partenaires
Agence et Offices
de tourisme
Infos utiles
Liens utiles

La Grotte Chauvet, bientôt inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco

Avec la Grotte Chauvet-Pont d'Arc et ses peintures datées à – 32 000 ans, l'Ardèche possède le plus ancien joyau paléolithique de l'art pariétal connu à ce jour. Découverte en 1994 à Vallon-Pont-D'arc par Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire, la cavité candidate à l'inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO est réellement unique au monde.

Vidéos de la Grotte Chauvet

 

Datation des peintures pariétales de la Grotte Chauvet

Les analyses de datation des prélèvements de peinture et de charbon issus de la grotte Chauvet, à Vallon-Pont-d'Arc (Ardèche), effectuées dans des délais très courts en raison de l'importance de la découverte, viennent de révéler un âge d'environ 30 000 ans avant notre ère. Ces résultats, obtenus par trois laboratoires différents, le Centre des faibles radioactivités (CNRS-CEA, Gif-sur-Yvette), le Centre de datation par le radiocarbone de Lyon (CNRS-Université Lyon 1) et le Research laboratory for archeology and history of art de l'Université d'Oxford, selon la méthode du radiocarbone, font de la grotte Chauvet le site de peintures rupestres les plus anciennes au monde connues à ce jour.

Douze analyses distinctes sur huit échantillons prélevés sur des peintures, des mouchages de torche et des charbons au sol de la cavité apportent des précisions sur les étapes de la fréquentation de la caverne. Les peintures animales représentant deux rhinocéros et un bison présentent une fourchette de datation s'étendant de 30 340 BP ± 570 à 32 410 BP ± 720 (1) ; les mouchages de torches de 25 700 BP ± 850 à 26 980 BP ± 410 ; les charbons de bois de 22 800 BP ± 400 à 29 000 BP ± 400. Pour mémoire, les analyses des prélèvements réalisés dans la grotte Cosquer près de Marseille avaient indiqué pour la peinture d'une main la date de 27 110 BP ± 390, ce qui en faisait la plus ancienne peinture rupestre du monde.

Les datations effectuées dans la grotte Chauvet sont donc bien antérieures à celles de la grotte d'Arcy-sur-Cure (Yonne), datée à partir de charbons d'os à 26 500 BP ± 400 (cf CNRS-Info n° 299 du 1er/2/1995) ; de la grotte d'Altamira (Espagne) évaluée à 15 500 BP ; de la grotte de Lascaux (Dordogne) datée à partir de charbons de bois de 15 000 à 14 500 BC ; de la grotte de Pair Non Pair (Prignac et Marcamp-en-Gironde) dont les chevaux, aurochs et mammouths remontent à 25 000 BP ; de la grotte de Niaux (Tarascon-sur-Ariège) où les peintures murales datent de 13 000 BP ; de la grotte des Trois Frères (Ariège) qui abritait des charbons d'os datant de deux périodes distinctes, 13 500 BP et 23 000 BP.

Ces résultats font des peintures de la grotte Chauvet les plus anciennes connues à ce jour dans le monde entier. Ils bouleversent les notions admises jusqu'à présent sur l'apparition de l'art et son développement. Ces datations sont en effet la preuve que l'Homo sapiens a, très tôt, acquis la maîtrise du dessin faisant de ses peintures de véritables œuvres d'art.

En France, les Aurignaciens se sont installés en Dordogne, dans le Piémont pyrénéen, dans le Gard, et plus discrètement, en Ardèche. L'Aurignacien se distingue des cultures précédentes par de nombreuses améliorations dans la taille du silex, une diversification des outils et diverses innovations. Cependant, les Aurignaciens ne semblaient connaître ni le propulseur ni l'arc. L'épanouissement de l'art pariétal dont témoigne la Grotte Chauvet-Pont-d'Arc est bien l'invention majeure de la culture des aurignaciens. A cette époque, le froid domine et on assiste à la mise en place de grandes étendues de savanes, avec des bosquets d'arbres dans les vallons et près des rivières. Les animaux sont ceux représentés dans la grotte.

L'Espace de restitution de la Grotte Chauvet

Voir aussi la Grotte Chauvet sur le site du Ministère de la Culture : Ce site web officiel propose une visite virtuelle, avec photos et autre infos de très grande qualité sur cette exceptionnelle grotte de l'ardèche, qui reste interdite au public pour des réisons de préservation évidentes.

Deux structures, étroitement liées, ont été crées pour valoriser ce patrimoine préhistorique unique au monde : le Centre Européen de Recherches Préhistoriques (CERP) et l'Exposition « Grotte Chauvet-Pont d'Arc » .

Par ailleurs, un espace de restitution est en cours de réalisation. Voir l'Espace de restitution de la Grotte Chauvet

Si le dossier de la grotte Chauvet-Pont d'Arc est retenu, il sera alors examiné durant plusieurs mois par l'UNESCO pour un classement possible durant l'été 2013.

Film sur la Grotte Chauvet : "La grotte des rêves perdus" de Werner Herzog

Le film du cinéaste allemand Werner Herzog consacré à la Grotte Chauvet-Pont d'Arc "La grotte des rêves perdus" a été présenté au 61e festival de Berlin (Berlinale) le 13 février. Ce film documentaire de 90' tourné au printemps 2010 en Ardèche est en 3D. Il a déjà fait plus de 100 000 entrées. Il constitue une belle occasion de découvrir les merveilleux trésors picturaux de nos ancêtres les Aurignaciens. Les membres de l'équipe scientifique dirigée par Jean-Michel Geneste sont très présents dans cette immersion dans la grotte ornée sud-ardéchoise.

La propriété de la Grotte Chauvet

Voir l'intéressant article : "La délicate évaluation financière de la grotte Chauvet : le dernier mot de la CEDH"

Partenaires

ToutParisEnVideo.com

FirstGrenada.com

Votre publiticté ici

DVD Ardèche

Commandez le DVD

"les Gorges de l'Ardèche et l'Ardèche Méridionale"

Ardèche DVD
 
     

Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation des œuvres autres que la consultation individuelle et privée sont interdites.